Arrêt cardiaque à Poitiers : non lieu pour la régulatrice du 15

Publié le 05/11/2015
regulation

regulation

C'est l'entêtement du procureur et l'expertise du cardiologue qui ont sauvé la mise à la régulatrice du 15. La justice vient en effet d'annuler le renvoi en correctionnelle d'une médecin du Samu, poursuivie pour homicide involontaire après la mort en 2006 à Poitiers d'un trentenaire suite à une prise en charge que sa veuve jugeait trop tardive. Le patient était mort en juin 2006 à l'âge de 32 ans dans une ambulance privée sur le trajet vers les urgences du CHU de Poitiers des suites d'un malaise cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)