Agressions : la colère des urgentistes du 93

Publié le 29/11/2014

Crédit photo : DR

Le ras le bol des médecins urgentistes est monté d’un cran après deux agressions survenues en quinze jours en Seine-Saint-Denis. Le responsable de la permanence des soins du département, le Dr Georges Siavellis (photo) rapporte que, jeudi vers 23H00, un médecin a été agressé dans le centre d'Epinay-sur-Seine alors qu'il entrait dans le hall de l'immeuble où il avait été appelé pour une visite. Trois individus cagoulés l'ont aspergé de gaz lacrymogène avant de lui voler sa sacoche. Le médecin, qui n'a été que "légèrement molesté", a porté plainte vendredi matin.

L’affaire intervient alors qu’il y a quinze jours, un autre médecin a été agressé de nuit dans une cité d'Aulnay-sous-Bois, selon le Dr Siavellis, par ailleurs élu UNOF de l’URPS. A la suite de ces deux agressions, l'URPS, l'Ordre et les syndicats ont demandé au préfet de Seine-Saint-Denis d'organiser une réunion de crise. Mais le Dr Siavellis dénonce "le silence assourdissant" de la préfecture dans un département qui, si l’on se réfère aux chiffres de l’Ordre, enregistre une cinquantaine d’agressions de médecins libéraux chaque année : "la profession est stupéfaite de constater que que le préfet de Seine-Saint-Denis n’est pas dispobible pour nous recevoir et nous oppose une fin de non recevoir."


Source : legeneraliste.fr