Dr Christian Roland

« Je ne voulais pas passer à côté d’une telle opportunité »  Abonné

Publié le 06/10/2017
Christian Roland

Christian Roland
Crédit photo : DR

« J’ai passé ma thèse en 1981 et à l’époque, dans le programme de François Mitterrand, il était question de créer des centres de santé. Finalement, ils ne sont jamais arrivés. Je me suis donc installé à Châlette en libéral. J’ai toujours travaillé seul, une secrétaire gérait mes rendez-vous. Je voyais à peu près 20 à 22 patients par jour. Nous sommes dans un désert médical : jadis au nombre de sept, nous ne sommes plus que trois généralistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte