Grève : les spés se rallient au mouvement des généralistes

Publié le 27/10/2014

À chaque jour son appel à la mobilisation. Une semaine après la consigne de l’UNOF appelant à la grève pour la fin de l’année, les autres spécialités sont en train de rallier à leur tour le mouvement. Les spécialistes de la CSMF viennent en effet d’appeler lundi « l’ensemble des médecins spécialistes à une mobilisation collective et urgente ». Et « à s’engager aux côtés des médecins généralistes dans le mouvement de grève de fin décembre ». Affirmant être « dans une opposition frontale et active contre le projet de loi santé », l’UMESPE, que préside le Dr Patrick Gasser, va organiser par ailleurs des « États généraux de la médecine spécialisée », début décembre.

Au-delà des revendications communes aux praticiens (abandon du tiers payant, opposition au « service territorial de santé au public »), cette réunion devrait être l’occasion d’évoquer « les risques de cette loi » sur les différentes spécialités. Elle marquera « le top départ de la mobilisation de la médecine spécialisée » qui souhaite une réponse, du gouvernement, à propos « de leurs préoccupations autour de la qualité des soins ». Du côté de l’UNAMEP, l’heure est également à la mobilisation. Les médecins à exercice particulier de la CSMF sont «inquièts devant une loi de santé idéologique et démagogique" et de ses "perspectives technocratiques et hospitalo-centrée».

Les spécialistes de l’UMESPE et les praticiens de l’UNAMEP ne sont pas les premiers à rejoindre la contestation généraliste. La semaine dernière, la FMF avait déjà apporté son soutien au mot d’ordre de l’UNOF en associant aussi les spécialistes. Et si le SML attend encore avant de se prononcer, il est clair que, dans l’esprit de Roger Rua, si son syndicat s’y ralliait, ce ne serait pas sans les spécialistes. Au total, on semble bien s’acheminer vers un Noël sans médecin.


Source : legeneraliste.fr