Hôpital

Grève du zèle chez les urgentistes  Abonné

Publié le 18/10/2013

Ça risque de coincer sévèrement à l’entrée des urgences. En début de semaine, l’Association des médecins Urgentistes de France (AMUF) et Samu-Urgences de France ont appelé les urgentistes à ne plus chercher eux-même de lits d’aval et à confier cette tâche aux administratifs de l’hôpital. Ils demandent la désignation d'un référent pour les urgences et la création d'une cellule qui gère les flux d'hospitalisation « 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ». Un rapport sur la gestion des lits d'hospitalisation avait été remis fin septembre à Marisol Touraine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte