Suspension temporaire des prélèvements Carmf et Urssaf

Par
Publié le 17/03/2020
Administratif

Administratif
Crédit photo : GARO/PHANIE

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Soucieuse de « soutenir les médecins libéraux en cette période de pandémie de Covid-19 », la Carmf annonce ce mardi la suspension « automatique et générale » du :

- prélèvement mensuel de début avril

- des majorations de retard

- des rappels de cotisations de début d’année impayées

- des mesures de recouvrement forcé « pendant une durée minimum de deux mois ».

Pas de prélèvement de la cotisation Urssaf le 20 mars

De son côté, le réseau des URSSAF a annoncé que « l’échéance mensuelle de cotisations du 20 mars 2020 ne sera pas prélevée pour les travailleurs indépendants qui ont opté pour un paiement des cotisations au 20 de chaque mois », rappelle la CSMF dans un mail diffusé ce mardi. « Dans l’attente de mesures à venir, le montant de cette échéance sera lissé sur les échéances ultérieures (avril à décembre). Aucune démarche particulière n’est à effectuer pour bénéficier de cette mesure », est-il précisé.

Pour rappel, l'Assurance maladie a annoncé début mars que les médecins mis en quatorzaine dans le cas d'une exposition ou d'une contamination au coronavirus bénéficieraient d'une prise en charge dérogatoire de leurs indemnités journalières (IJ) par l'Assurance maladie de 112 euros. Dans la foulée, la MACSF, principal assureur des généralistes*, a indiqué qu'elle couvrirait les indemnités journalières pendant les trois jours de carence des médecins infectés, en complément du dispositif de la Cnam. Enfin, la Carmf a décidé de recourir à son Fonds d'action sociale pour compléter le montant de 112 € proposé par l'Assurance maladie pour les médecins cotisant en classe C (revenus égaux ou supérieurs à 121 572 €).

* Le nombre de médecins généralistes assurés à la MACSF était de 48 886 en 2018 (dont 35 206 libéraux).

UNE ALER


Source : legeneraliste.fr