Jeunes généralistes

Pas si fastes, les revenus au début !  Abonné

Publié le 13/02/2015
Selon l’INSEE, les premiers pas des nouvelles pousses de la médecine libérale sont plus faciles qu’autrefois… sauf chez les généralistes ! Malgré la crise démographique et à cause de la féminisation de la profession, les jeunes qui vissent leur plaque en médecine générale mettraient toujours du temps à raccrocher le peloton de tête de leurs aînés.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les jeunes généralistes s’en sortent-ils mieux que leurs aînés financièrement ? À cette question, l’INSEE – qui consacre cette semaine une étude sur l’emploi et les revenus des indépendants – fait un peu une réponse de Normand. Son chapitre sur les jeunes médecins montre d’abord que les débuts des jeunes pousses de la médecine générale sont moins évidents que dans nombre d’autres spécialités. Premier constat sans appel : les généralistes installés depuis moins de cinq ans déclarent en moyenne 69 600 euros de revenus annuels, soit 15% de moins que la moyenne de la profession.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte