Gestion du cabinet

Les données de santé sont-elles à la merci des pirates ? Abonné

Publié le 20/05/2016
Les données de santé sont-elles à la merci des pirates ?

ouv2
VICTOR DE SCHWANBERG/SPL/PHANIE

Le tout numérique est en train de révolutionner le système de santé. Mais de récentes affaires montrent que la protection des données de santé est un vrai casse-tête, celles-ci pouvant devenir la proie des hackers. Tous les experts le disent : une sécurisation mal maîtrisée laisse la porte ouverte aux malveillances informatiques. De ce point de vue, préserver les données de ses patients, c’est se préserver soi-même. Mais comment faire ? 

« Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me sont confiés. ». 2 500 ans après que son auteur l’a érigé en règle, ce grand principe d’Hippocrate risque-t-il d’être mis à mal par la numérisation des communications médicales ? L’actualité récente montre qu’une kyrielle de risques nouveaux menace la confidentialité des données de santé. Et s’ils ne sont pas les premiers visés par les hackers, les médecins libéraux ne sont pas forcément épargnés. Prendre en charge un patient implique le recueil de ses données tant personnelles qu’en rapport avec sa santé et de les partager…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte