Syndicats

Généralistes, militants, et fiers de l’être !  Abonné

Publié le 06/03/2015
UNOF, MG France, FMF, SML, autant d’acronymes qui évoquent le syndicalisme médical. Sur le devant de la scène actuellement pour porter les revendications des médecins face au projet de loi santé, leurs leaders nationaux éclipsent un peu les généralistes militants, pourtant très actifs eux aussi sur le terrain. Portraits et témoignages de ces confrères dont on parle peu…

Crédit photo : KTSDESIGN/SPL/PHANIE

Si l’on se fie à la dernière enquête de représentativité de 2011, les confrères adhérents à un syndicat représenteraient 16,6 % de la profession, soit environ 9 000 généralistes. Défense de la médecine générale, amélioration de l’organisation des soins, cogestion du système de santé, les militants s’engagent pour des raisons qui sont propres à chacun d’eux. Mais qui, souvent, sont les mêmes d’un syndicaliste à l’autre, qu’il soit membre de MG France, de l’UNOF, du SML ou encore de la FMF.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte