Résultats de notre enquête en ligne

Recertification : avis défavorable Abonné

Publié le 30/03/2018
Recertification : avis défavorable

Formation
Trueffelpix / Adobe Stock

La recertification n'est pas la tasse de thé des généralistes. Selon l'enquête exclusive menée sur legeneraliste.fr et à laquelle ont répondu 664 médecins, la profession rejette majoritairement la future mise à jour des compétences qu'elle redoute. Elle ne veut pas le financer et n'en perçoit pas l'intérêt. Les généralistes réclament un pilotage du dispositif par la profession et veulent à tout prix éviter un système sanctionnant.

La recertification n'a pas la cote ! Beaucoup d'incertitudes entourent la future obligation, sa périodicité et ce qu'elle va recouvrir. Qui doit la piloter et comment la financer ? Une chose est sûre, les médecins généralistes ne sont absolument pas demandeurs de la recertification. 53 % des 664 omnipraticiens qui ont répondu à notre enquête en ligne* sont opposés à cette nouvelle obligation, qu'Agnès Buzyn a érigé en priorité. Et ce avant même de savoir en quoi consistera cette méthode d'actualisation des compétences – la mission confiée au Pr Serge Uzan, ancien doyen de Paris VI, doit…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte