Vu du Québec

Le DPC indispensable à la pratique  Abonné

Publié le 30/03/2018
Ce n’est pas la recertification, mais ça y ressemble. Voilà près de 40 ans, le Québec adoptait le développement professionnel continu (DPC), passage obligé pour les médecins, qui s’y soumettent tous les cinq ans pour être autorisés à exercer.
Réunion

Réunion
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Au Québec, l'utilité de la formation continue ne se discute plus. La province canadienne a instauré la FMC dès le début des années 70 et opté une décennie plus tard pour le développement professionnel continu (DPC). Obligation quiquennale pour tous les médecins, le DPC dépasse l’établissement d’un diagnostic différentiel et sa solution thérapeutique. Aux connaissances médicales de la FMC s’ajoutent des compétences liées à l'administratif, la communication avec les confrères, les relations avec les patients, etc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte