En Grèce, c’est 25 euros... pour entrer dans les hôpitaux

Publié le 05/01/2014

Crédit photo : GEOFF TOMPKINSON/SPL/PHANIE

La mise en oeuvre, depuis le 1er janvier, d'un droit d'admission de 25 euros pour les malades entrant à l'hôpital fait polémique en Grèce. Le ministre grec de la Santé a jugé samedi ce ticket d’entrée "justifié" malgré la vive opposition du parti socialiste, son partenaire gouvernemental. "Cette mesure est nécessaire et justifiée socialement", a déclaré le ministre, Antonis Georgiadis, sur la chaîne de télévision Skaï. Sorte de forfait hospitalier à la Grecque, la mesure est censée rapporter 40 millions d'euros annuels au budget des hôpitaux grecs. Les handicapés à plus de 80% et les personnes souffrant d'une pathologie chronique n'auront pas à payer ce droit d'admission, dû uniquement lorsque le patient passe une nuit à l'hôpital. Il a toutefois reconnu que l'absence d'exemption pour les chômeurs était "une injustice" mais expliqué que "dans la phase actuelle", une telle dispense n'était pas possible. La Grèce compte 27% de chômeurs. Début décembre, Médecins du monde avait estimé au même pourcentage le nombre de personnes sans couverture sociale.


Source : legeneraliste.fr