ALD

Plus de patients chroniques = plus de paperasse  Abonné

Publié le 25/03/2016

Le nombre de patients atteints d’affections chroniques n’a cessé d’augmenter. Cela a-t-il influé sur le métier ? Sans trop hésiter, la moitié évoque d’abord « plus de charges administratives ». « Mes relations avec les patients n'ont guère changé, en dehors du fait que la charge administrative donne moins de temps pour les relations humaines », observe ainsi Sandra, 48 ans, installée en Seine-et-Marne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte