Sondage

Les patients plébiscitent l’organisation des cabinets de généralistes

Publié le 10/07/2014

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Mention bien pour les conditions d’accueil chez le généraliste ! Interrogé par CSA, un panel de 1000 habitants de la région Languedoc-Roussillon a en effet délivré un satisfecit global pour l’organisation mise en place pour consulter un généraliste, plébiscitée par neuf personnes sur dix et pour le temps trajet jugé satisfaisant par une même proportion de sondés. Certes on entend un peu moins de tintamarre dans ce concert de satisfaction concernant le temps d’attente. Mais tout de même plus de 70% des gens s’estiment là aussi contents de leur sort : excusez du peu !

Tout au plus peut-on retenir de cette enquête quelques particularismes par catégorie de patients. Ainsi, les jeunes, les patrons ou les agriculteurs se démarquent-ils par plus d’impatience sur le temps passé en salle d’attente : respectivement 63%, 57% et 68% seulement de satisfaits. De même les vieux supportent un peu moins bien le temps de trajet : encore que 86% des plus de 75 ans tout de même ne s’en plaignent pas…

Mais le plus surprenant sans doute est que finalement, les différences d’organisation d’un cabinet médical semblent assez peu jouer sur la perception de la patientèle. Ce sondage a été commandé par l’URPS Languedoc-Roussillon et présenté lors de son dernier colloque à La Grande Motte en juin sur le regroupement. Or, si une majorité de sondés s’y montre favorable à la dynamique de regroupement des jeunes médecins, on ne peut pas dire pour autant qu’ils critiquent la solution en solo. Ainsi, si une personne sur cinq fait état de difficultés pour voir son généraliste pendant les vacances ou le samedi matin, on ne constate guère d’écarts selon que les généralistes exercent en groupe ou en solo.

D’ailleurs, si les premiers sont plus nombreux (7/10 contre 3/10) à disposer d’un secrétariat sur place, ce facteur ne semble pas jouer tant que cela sur la satisfaction des patients pour l’accueil. Qu’il y ait un secrétariat physique, un secrétariat à distance ou rien du tout ne change pas grand chose à la perception de l’organisation du cabinet ou du délai avant prise en charge. Comme si finalement ce personnel précieux avait davantage d’effets sur le bien être du praticien que sur celui de son malade. En revanche, sur l’aménagement des plages de consultation, le « sans-rendez-vous » a un peu moins la cote. Mais ça ne semble jouer qu’à la marge : 87% de satisfaits néanmoins contre 95% pour le « uniquement sur rendez-vous ». Mais la surprise est ailleurs, quant au temps d’attente évalué par les patients, qui, curieusement, ne relèvent pas de disparités significatives entre les deux modalités de travail.

Il ne faudrait pas conclure pour autant que les patients aiment tellement leur généraliste, qu’ils ne se plaindraient jamais. Ainsi, concernant le moment passé en salle d’attente, 96% d’entre eux ne verront rien à redire s’il n’excède pas le quart d’heure. Jusqu’à une demi-heure, il ne se trouvera encore que 10% de grincheux pour s’en émouvoir. En revanche, 33% commenceront à s’énerver au-delà. Et quand on dépasse les 45 minutes, six patients sur 10 voient carrément rouge…

Sondage CSA/URPS-LR, 1000 personnes interrogées (500 clients de cabinets de groupe et 500 de généralistes en solo) par téléphone en février 2014

Source : legeneraliste.fr