Complotisme

Les généralistes, piliers de la cure de désinfox Abonné

Publié le 11/12/2020
Les généralistes, piliers de la cure de désinfox

Les médecins de famille français constatent chez leurs patients une augmentation de la défiance à l’égard de la science, ainsi que la prolifération de fake news.
GARO/PHANIE

Virus fabriqué en laboratoire, vaccin bourré de nanotechnologies, pénurie de masques orchestrée par le gouvernement pour régler la question des retraites… les théories complotistes autour de la pandémie ont pris une ampleur sans précédent pendant cette crise sanitaire. Sans forcément tomber dans le conspirationnisme, les fausses informations en santé s’invitent de plus en plus souvent au cabinet de médecine générale. Les généralistes ont un important rôle à jouer pour faire de la pédagogie auprès de la population et assurer, notamment, le succès de la future campagne de vaccination.

Les thèses conspirationnistes en santé ne se sont jamais aussi bien portées qu’en ce moment. Dernier symptôme de cette explosion des fake news et autres théories complotistes, le succès de Hold-up. Sorti sur Internet et les réseaux sociaux le 11 novembre, ce « documentaire » conspirationniste avait déjà été vu six millions de fois sur différentes plateformes de visionnage en à peine dix jours, selon le site Checknews. En 2 h 43, le docu donne la parole à de prétendus experts qui assènent accusations et contre-vérités. Sont pêle-mêle évoquées la perspective de 500 000 …

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte