Si « Le Généraliste » était paru en 1910

Le vocabulaire des patients

Publié le 11/08/2017
histoire

histoire

- J'ai connu une femme très riche et très prétentieuse qui ne disait pas seulement « eux aut's », « l'arquitèque », « l'escayer », mais aussi « cela lui fait l'effet d'un notaire (cautère) sur une jambe de bois ». (Dr Jean Fugairon)

- « Avoir des pertes de séminaire. » Garanti authentique (Dr Carayon)

- Certain jour, une brave femme se présente avec une ordonnance. Tout en mélangeant les ingrédients, je causais avec elle, m'informant de son mal. À certain moment, elle porte la main à son côté et me dit : « ça me fait mal depuis là jusqu'à… mon divertissoire ». (sic). Je compris, mais je ne pus pas garder mon sérieux… Dame, vous avouerez aussi ! (Un potard)

- Voici deux mots qui m'ont été servis dans mon cabinet par deux infortunés réclamant un soulagement :
« Docteur, je souffre. Je crois bien que j'ai des morilles (marisques).»
« Ah ! Docteur ! Que je souffre de ces émeraudes ! »
L'un et l'autre avaient des hémorroïdes. (Dr Delanef, Issoire)

(Chronique médicale, 1910)


Source : legeneraliste.fr