Relation médecin-patient

Le colloque a pris une claque Abonné

Publié le 13/03/2020
Le colloque a pris une claque

consult
GARO/PHANIE

Si la confiance reste forte entre les médecins généralistes et leurs patients, les uns comme les autres estiment que leurs relations se sont détériorées ces dernières années. Selon une enquête exclusive de Call Medi Call pour Le Généraliste, 38 % des médecins de famille et 29 % des Français ont ce sentiment. Les omnipraticiens jugent de plus en plus pressantes les demandes de leurs patients, tandis que ces derniers vivent mal le manque de disponibilité ou les retards de leur médecin.

Le colloque singulier a été singulièrement bousculé ces dernières années, et ce pour plusieurs raisons. Le nombre d’incivilités a explosé dans les cabinets médicaux. En 2018, les actes de violence déclarés par les médecins libéraux auprès du Conseil national de l’Ordre ont atteint un niveau record ; sur les 1 126 incidents enregistrés, 70 % concernaient un médecin généraliste. La crise de la démographie médicale a compliqué l’accès aux soins. La démocratisation de l’information médicale et la révolution du numérique en santé (sites de prise de rendez-vous, avis en ligne, réseaux…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte