Faut-il tout dire aux assurances ?

Publié le 28/02/2020
Faut-il tout dire aux assurances ?


Olivier Le Moal/Adobe stock

Que faire lorsqu’un patient vous demande de remplir un formulaire de son assureur pour faire valoir ses droits ? Si le secret médical n’est pas opposable au patient, de nombreux généralistes font face à des compagnies parfois insistantes leur demandant, par l’intermédiaire de leurs assurés ou leurs ayants droit, de compléter des formulaires, certificats et autres questionnaires divulguant des informations médicales. Une situation que vous êtes nombreux à dénoncer.

« Le secret professionnel, institué dans l’intérêt des patients, s’impose à tout médecin dans les conditions établies par la loi », précise l’article 4 du code de déontologie médicale. Certaines compagnies d’assurances tenteraient-elles de mettre à mal l’un des devoirs fondamentaux du médecin ? C’est ce que dénoncent de nombreux praticiens depuis des mois. Des assureurs demandent ainsi à leurs souscripteurs de solliciter leur médecin traitant afin d’obtenir des informations permettant de faire valoir leurs droits… Et jouent parfois avec les limites légales du secret médical. Sur…

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)