Ces expérimentations qui facilitent la prise en charge

Par
Publié le 19/04/2021

Crédit photo : GARO/PHANIE

Une offre de soins pas assez graduée, illisible pour les patients et insuffisamment coordonnée… Mi-février, la Cour des comptes dressait le même constat, formulant des recommandations pour des parcours de soins en santé mentale plus cohérents, ne laissant sur le bord de la route aucun patient concerné, du simple mal-être au trouble plus sévère. Elle préconise le filtrage de l’accès aux soins en CMP par un médecin traitant. Les CMP, aujourd’hui en accès libre et notoirement engorgés, pourraient ainsi se concentrer sur des « publics prioritaires ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte