Généralistes épuisés = patients épuisants ?

Burn out Abonné

Publié le 13/09/2013

C’est l’équation la plus dérangeante de cette rentrée. Pour la première fois, un sondage BVA met en évidence le lien entre burn out du médecin traitant et exigence de la patientèle. Selon l’association « Paroles de professionnels » à l’origine de l’enquête, les praticiens qui redoutent la pression quotidienne de leur salle d’attente sont plus nombreux qu’on ne le dit. Résultats, analyse et ébauches de solutions pour garder la main.

Si de retour des vacances, vous vous êtes traîné au cabinet la boule au ventre ou si vous avez été tétanisé à l’idée de retrouver vos patients, n’ayez crainte, vous n’êtes pas le seul ! La relation médecin-malade serait même une des deux principales causes de burn out (juste derrière la surcharge de travail) pour les praticiens si l’on se réfère à un récent sondage BVA mené auprès de 120 médecins généralistes de Champagne-Ardenne. Selon cette enquête, réalisée par l’association « Paroles de Professionnels » en collaboration avec le laboratoire GSK, si la charge de travail reste la principale…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte