Élections URPS : le SML cadre scrupuleusement ses listes

Publié le 18/08/2015
Le compte à rebours a commencé. Les syndicats avaient jusqu’au 3 août pour déposer les listes de leurs candidats aux élections URPS. Place désormais à la campagne avant la tenue du scrutin, dans huit semaines. En attendant le 12 octobre, Le Généraliste vous propose de découvrir les listes déposées pour les 13 nouvelles régions de l’hexagone par les organisations syndicales. Coup de projecteur sur celles du SML pour ce 2e épisode.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Tout juste arrivé à la tête du SML en décembre dernier, Éric Henry a vu que la réorganisation territoriale portée par le gouvernement, avec le passage de 22 à 13 régions, n’allait pas être sans incidence sur la constitution des listes. C’est ainsi que son syndicat a rédigé ce qu’il appelle « une charte de bonne pratique de constitution des listes ». Car si certaines grandes régions n’ont pas changé, comme en Île-de-France, d’autres sont le résultat d’une fusion.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)