Dr Alain Prochasson : « Le 113 comme numéro unique pour le SAS »  Abonné

Par
Publié le 17/01/2020
Quelques jours avant Noël, le rapport Mesnier-Carli sur les urgences a été rendu à la ministre Agnès Buzyn. Les auteurs y dévoilent notamment leurs préconisations sur le futur dispositif de régulation santé, le Service d’accès aux soins (SAS), défini comme « un service distant universel, visant à répondre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an à la demande de soins des Français ». Il doit être lancé à l’été 2020 pour un coût estimé entre 78,8 et 96,9 millions d’euros. Dans ce rapport, un numéro unique d’appel santé, le 113, est privilégié. Le Dr Alain Prochasson, généraliste à Metz, élu CSMF et président de l’Adops Moselle est l’un des deux généralistes à avoir participé aux réflexions sur le SAS dans ce rapport. Il confie au Généraliste sa vision du futur dispositif de régulation.
entret

entret
Crédit photo : DR

Comment se sont déroulées les réflexions autour du SAS ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte