Des médecins « pigeons » aux zèbres d’Alexandre Jardin...  Abonné

Publié le 02/12/2016
Jardin

Jardin
Crédit photo : Capture d'écran Youtube

Tout est parti des « médecins ne sont pas des pigeons ». À l’automne 2012, un chirurgien esthétique ouvre une page sur Facebook en réaction au projet de soumettre certains actes de chirurgie plastique à la TVA de 19,6 %. À peine 72 heures après la création du compte, celui-ci comptabilise 10  000 membres. La liste des revendications prend de l’ampleur, de la hausse des honoraires –  voire la liberté tarifaire – à la sauvegarde du secteur 2 en passant par le manque de reconnaissance des pouvoirs publics.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte