Élections aux URPS

Des jeunes généralistes appellent au boycott  Abonné

Publié le 02/10/2015
Le syndicat des jeunes installés et remplaçants souhaitait faire entendre ses revendications dans une élection à laquelle il n’est pas convié. Estimant qu’elles n’ont même pas été considérées, Reagjir conseille finalement à leurs mandants de voter... avec leurs jambes !

Crédit photo : GARO/PHANIE

Même s’ils ne peuvent pas prendre part aux élections URPS, les remplaçants ont bien l’intention de mettre leur grain de sel dans la campagne. Conscient des enjeux de l’élection à venir le syndicat ReAGJIR (regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants) souhaitait faire entendre la voix des jeunes généralistes et remplaçants. Parce qu’ils ont l’impression d’être rarement pris en compte dans leurs revendications par des syndicats représentatifs seuls conviés à participer aux négociations conventionnelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte