Si « Le Généraliste » était paru en 1834

Des bienfaits du coït modéré chez la femme, de sa fureur utérine et autres considérations sur le sexe faible

Par
Publié le 24/05/2017
histoire

histoire

J’ai dit, messieurs, qu’avant la puberté, la jeune fille diffère déjà du jeune homme du même âge qu’elle. Cependant, elle n’est exposée qu’aux maladies de ce dernier, quoi qu’étant plus excitable, plus sensible que lui. Je n’en excepte même pas ce léger écoulement muqueux qui survient quelquefois à la suite d’une irritation de la surface interne des grandes lèvres, parce qu’il y a beaucoup d’analogies avec la balanite des jeunes garçons.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)