Départs en cascade dans les ARS

Publié le 01/02/2015

Le redécoupage des régions voulu par le gouvernement commence à avoir des effets sur la gouvernance des Agences régionales de santé. Le passage de 22 à 13 ARS, réduisant à terme, par définition, le nombre de « préfets sanitaires », un certain nombre songerait dès à présent à se reconvertir. C’est le cas, par exemple, de trois d’entre eux qui étaient en poste dans leur région depuis l’origine des ARS en 2009 et ont annoncé récemment leur départ.

[[asset:image:4281 {"mode":"small","align":"left","field_asset_image_copyright":["Capture d\u0027\u00e9cran Dailymotion"],"field_asset_image_description":[]}]]

Ainsi de Sylvie Mansion, qui a quitté l’ARS Franche-Comté le 31 décembre dernier. Après cinq ans à la tête de cette ARS, cette ancienne directrice adjointe de la cnamts et de l'Ucanss retrouve sa branche d’origine en prenant la tête de la Cpam de Strasbourg. Il faudra sans doute attendre la création de la nouvelle région Bourgogne-Franche Comté pour connaître son successeur. C'est le directeur général adjoint Jean-Marc Tourancheau qui assure l'intérim en attendant. Le dernier acte posé par Sylvie Mansion pour l'Agence Régionale de Santé a été de signer une convention hélismur avec la préfecture.

[[asset:image:4286 {"mode":"small","align":"right","field_asset_image_copyright":["ARS Champagne-Ardennes"],"field_asset_image_description":[]}]]A l'est toujours, du nouveau. Jean-Christophe Paille va lui aussi s'en aller vers d'autres horizons. L'actuel directeur de l'ARS Champagne-Ardenne, énarque et ancien d'HEC, qui fut auparavant patron de l'ARH Pays-de-Loire pendant cinq ans, cessera ses fonctions le 28 février. Il part satisfait du travail accompli et fait état de 430 actions décidées depuis 2010, les deux tiers étant engagées et plus du quart terminées. C'est notamment le cas dans la lutte contre la désertification médicale avec la création de 13 maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) depuis 2010 et bientôt 8 de plus dans cette région. Là encore, il faudra sans doute attendre la mise en place de la nouvelle région Grand Est (avec l’Alsace et la Lorraine) pour connaître son remplaçant. Pour l’heure, c’est à un ancien généraliste qu’échoie l’intérim, le Dr Benoit Crochet, actuel Directeur adjoint de l’ARS. Selon le communiqué de l'Agence Régionale de Santé de Champagne-Ardenne, Jean-Christophe Paille devrait rester dans le domaine sanitaire et social avec de nouvelles fonctions "qui seront rendues publiques prochainement."

[[asset:image:4291 {"mode":"small","align":"left","field_asset_image_copyright":["ARS Bretagne"],"field_asset_image_description":[]}]]Enfin, dernière défection en date, à l’ouest, avec le départ d’Alain Gautron de l’ARS Bretagne, qui en était le patron depuis le début. Cet ancien directeur de l’Urcam Champagne-Ardenne va lui aussi retrouver sa famille professionnelle d’origine : l’assurance maladie.


Tout cela n’empêche pas les pouvoirs publics de plus que jamais tabler sur les Agences régionales de santé. Marisol Touraine réunira leurs patrons lundi pour un séminaire avec l’assurance maladie. Ça sent la redistribution des cartes et des compétences à l’aune de la loi santé et de la réforme territoriale.


ARS

Source : legeneraliste.fr