Un contrat de solidarité territoriale pour donner un coup de main en zone sous-dotée

Publié le 08/06/2018
Le contrat de solidarité territoriale des médecins (CSTM), qui permet à un praticien de prêter main forte au moins dix jours par an en zone sous dotée en contrepartie d'honoraires majorés, n'a été signé que par une trentaine de candidats. Ce dispositif solidaire et financièrement non négligeable propose pourtant un cadre à l'exercice détaché plébiscité par les pouvoirs publics.
Visite

Visite
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Tous volontaires ? Médecins candidats à l’installation, débutants libéraux, praticiens expérimentés, généralistes ou spécialistes, il s’agit à la signature de ce contrat de faire œuvre solidaire non bénévole. Le Contrat de solidarité territoriale des médecins (CSTM) assoupli par la dernière convention médicale s’adresse en effet à des praticiens conventionnés non installés en zone sous dotée qui s’engageraient à réaliser au moins dix jours d’exercice par an dans une zone sous-dotée. 

Les conditions

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)