Courrier des lecteurs

Un amendement liberticide et contre productif  Abonné

Publié le 04/11/2016

Un amendement au PLFSS a voulu changer la donne en ce qui concerne l’installation des jeunes praticiens en libéral. Le choix de leur lieu d’exercice, s’ils souhaitent être conventionnés, serait ainsi conditionné à la bonne volonté des pouvoirs publics. Les praticiens souhaitant travailler au sein de zones surdotées le pourraient moyennant un remboursement dérisoire par les organismes sociaux.

Plusieurs questions se posent à la suite de cette nouvelle donne :

1/ Qui va définir les zones surdotées ? Les ARS, et sur quels critères ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte