S'installer seul, est-ce encore possible ?

Publié le 20/04/2018
L'installation en cabinet de groupe voire en maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) est clairement dans l'air du temps. Pourtant, certains généralistes - peu nombreux il est vrai - continuent à s'installer en solo. D'aucuns préfèrent être seuls maîtres à bord que mal accompagnés. Mais leur démarche nécessite de prendre beaucoup de précautions.
S'installer seul

S'installer seul
Crédit photo : GARO/PHANIE

C'est bien connu, les jeunes s'installent de moins en moins. Ou alors, après dix ans de remplacement. Et alors, le plus souvent, ils vissent leur plaque en maison de santé pluridisciplinaire (MSP) ou dans un cabinet de groupe. Mais combien sont-ils encore à s’installer seuls ? Difficile à savoir, car les statistiques de l’Ordre se bornent à recenser le mode d’exercice (libéral, salarié, mixte), oubliant l’organisation du cabinet. Une chose est sûre : les jeunes médecins qui sautent le pas en solo sont très rares. Et pourtant, ce type d’installation peut convenir à certains.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)