S'installer en SCP, avantages et inconvénients

Publié le 09/02/2018
Au moment de l’installation, un choix de statut juridique s’impose. Les praticiens regroupés dans un cabinet peuvent se constituer en société civile professionnelle (SCP). Les associés mettent en commun la patientèle et les recettes mais sont responsables solidairement d'éventuelles dettes. Zoom sur ce statut juridique spécifiquement réservé aux professions libérales.
échange

échange
Crédit photo : BURGER/PHANIE

La Société civile professionnelle (SCP) est un statut juridique dédié aux professions libérales. Elle regroupe des professionnels d'un même métier. Ainsi un médecin ne peut s’associer avec un kinésithérapeute ou avec une infirmière au sein d’une SCP (mais des généralistes peuvent le faire avec des spécialistes). Par ailleurs, le cumul avec une autre activité libérale est interdit.

En pratique

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)