Que peut apporter l'engagement associatif aux jeunes médecins?

Publié le 17/05/2019
Le plus spectaculaire et certainement le plus loué reste l’humanitaire. D'autres engagements associatifs sont moins radicaux mais tout aussi passionnants. Aux jeunes médecins s’offre un panel d'opportunités pour partager ses convictions, ses intérêts, ses compétences et son temps. Alors, en être ou pas et que choisir ? Le Généraliste fait le point.
humanitaire

humanitaire
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Selon une étude baptisée « La France bénévole », 13 millions de Français se déclaraient bénévoles dans une association en 2017. Le jeune médecin qui souhaiterait s'engager dans la vie d'une ou de plusieurs associations n’a que l’embarras du choix entre des actions très variées dans le domaine de l'humanitaire, du sanitaire, du social, du sport, ou encore de l'art… 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)