La capitale se vide de ses médecins de ville

Pénurie de généralistes : Paris brûle-t-il ?  Abonné

Publié le 22/05/2015
Sans conteste, Paris est le département français qui a perdu le plus de généralistes en cinq ans. Certains quartiers sont plus touchés que d’autres et cet affaissement progressif du nombre d’omnipraticiens inquiète au plus haut niveau. La Mairie de Paris annonce des mesures concrètes. Mais seront-elles suffisantes pour pallier le manque d’attrait de la capitale et la crise des vocations qui sévit chez les étudiants en médecine ?

Crédit photo : GARO/PHANIE

C’est désormais, une réalité si criante qu’elle est enfin admise : Paris se vide de ses médecins. Pendant longtemps, la puissance de l’offre pléthorique hospitalière a sans doute partiellement caché cette réalité, mais aujourd’hui les chiffres parlent d’eux-mêmes. La capitale comptait 2 595 médecins généralistes en 2012.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte