Nicolas Revel* : « Je ne crois pas en l’efficacité de mesures coercitives »  Abonné

Publié le 06/04/2018
Nicolas Revel

Nicolas Revel
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le contrat d’aide à l’installation (CAIM) est-il un succès selon vous ? Comment améliorez-vous sa visibilité auprès des jeunes médecins ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte