Neuf maires signent un arrêté interdisant d'être malade et dénoncent le « lobby des généralistes »  Abonné

Par
Publié le 19/02/2020
Dominique Dhumeaux

Dominique Dhumeaux

Plus de malades, plus de problèmes ! En Sarthe, à l'approche des élections municipales, les édiles de neuf communes ont trouvé une solution pour pallier la désertification médicale : interdire, via un arrêté, à leurs administrés d’être malades. Le texte paraphé par les élus stipule qu’il est interdit aux habitants « d’avoir un accident ou un malaise grave », de « vouloir bénéficier d’un accès urgent aux soins pour toute pathologie » ou encore « de naître avec des problèmes de santé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte