À Naveil, dans le Loir-et-Cher, le cabinet aux 20 000 consultations annuelles en danger.

Publié le 14/07/2017
.

.
Crédit photo : Google

Il prendra sa retraite à la fin de l’année et n’a toujours pas trouvé de successeur. « Et ce n’est pas faute d’avoir cherché et d’avoir anticipé mon départ » raconte le Dr Duboc interrogé par La Nouvelle République. Le dernier médecin généraliste de Naveil, âgé de 65 ans, s’alarme sur l’avenir du cabinet médical qui comptait, jusqu’à l’année dernière, deux praticiens généralistes. Un cabinet qui pourtant, « a pu totaliser jusqu’à 20 000 consultations annuelles ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)