Courrier des lecteurs

Mes solutions contre les déserts médicaux

Publié le 10/07/2017

Cherchant désespérément depuis trois ans un successeur pour prendre ma place (que je juge idéale), MSU ayant enseigné à plus de 80 jeunes MG, voici mes modestes propositions pour tenter d’en finir avec les déserts médicaux :

1- 65 % des généralistes étant des femmes, 90 jours de carence les font fuir. Elles pensent grossesse à risque, enfant en bas âge, etc. Ramenons ce délai à quelques jours avec une indemnité raisonnable. Cela ne coûtera presque rien, les médecins n'étant traditionnellement pas consommateurs d’arrêt de travail.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)