Déserts médicaux

L’exercice multi-sites peine à percer Abonné

Publié le 20/04/2018
L’exercice multi-sites peine à percer

Photo Lead
sutiporn / Adobe Stock

Face à la désertification médicale, une nouvelle philosophie est en train d’émerger. Consultations avancées, cabinets secondaires ou éphémères, exercice multi-sites… les noms peuvent varier, mais le principe est le même : permettre aux médecins de prendre en charge les patients en dehors de leur lieu de travail habituel. L’ubiquité est-elle l’avenir de la médecine ? Pour l’instant, il s’agit surtout d’un voeu pieux.

Il est rare que MG France et la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) soient d’accord sur un sujet. Il est encore plus rare qu’ils le soient pour les mêmes raisons. Alors quand les frères ennemis du syndicalisme médical utilisent des termes quasiment identiques pour défendre une idée, on peut légitimement considérer que celle-ci fait consensus dans la profession. C’est exactement ce qui est en train de se passer autour des cabinets secondaires. « On va vers un regroupement des médecins, ce qui va faire diminuer le maillage territorial, analyse le Dr Jean-Paul Ortiz,…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte