Démographie

Les solutions libérales du SML pour irriguer les déserts médicaux  Abonné

Publié le 19/06/2015
« Il faut irriguer le territoire et non créer artificiellement des oasis de soins éloignées de tout. » Dans une tribune publiée cette semaine, le président du SML s’en prend au « modèle unique » des MSP et préconise de rendre plus mobiles les remplaçants pour mieux répondre aux besoins de santé.

«Les déserts médicaux n’existent pas ! » c’est Éric Henry qui l’affirme. Le bouillant président du SML publie ce vendredi une tribune entièrement consacrée à cette question. Car s’il laisse entendre que ce « fléau invisible » est une construction des pouvoirs publics, il n’en convient pas moins que « l’inégalité du soin est réelle » car « les Français n’ont pas le même accès aux soins selon le lieu où ils vivent ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte