Les clés pour réussir son installation en trois mois

Publié le 27/04/2018
Ouvrir son cabinet n'est pas une promenade de santé car les démarches à effectuer sont nombreuses. Mais si la motivation est là, l’installation peut se faire en trois mois. Le Regroupement autonome des généralistes, jeunes installés et remplaçants (Reagjir) a présenté au dernier congrès de la médecine générale France (CMGF) un rétroplanning des formalités à remplir pendant les 90 jours avant l’accueil du premier patient. Top chrono.
Clés

Clés
Crédit photo : GARO/PHANIE

[Rediffusion du 27.04.2018]
« S'installer en trois mois, c'est possible », mais cela demande une certaine organisation.

Parmi les préalables incontournables, tout médecin qui veut visser sa plaque doit être inscrit au tableau du Conseil de l’Ordre de son lieu d’habitation et ce, dès la soutenance de la thèse. Une fois repérée une zone potentielle ou s'installer, le candidat, s’il change de département, demandera le transfert de son dossier. L’étape suivante préalable à toute démarche, consiste à choisir un local répondant aux normes d’accessibilité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)