Les bons comportements à adopter pour éviter le burn-out

Publié le 11/10/2019
On estime qu'un médecin libéral sur deux sera concerné par l'épuisement professionnel à un moment ou à un autre de sa carrière. Des internes aux médecins expérimentés, personne n'est à l'abri ! Il est important d'identifier les premiers signes de burn-out quand ils se manifestent. Mais aussi d'être épaulés et de savoir vers qui se tourner.
burn-out

burn-out
Crédit photo : GARO/PHANIE

Sensibiliser les médecins, en particulier les jeunes, et offrir des outils de prévention primaire et tertiaire sont des solutions pour l’évitement du burn-out. Marie Pezé, Docteur en psychologie, psychanalyste, responsable du réseau de consultations Souffrance et travail, lors d’une table ronde organisée en septembre par l’association SPS (Soins aux Professionnels de Santé) dénonce deux grands dangers caractéristiques des professionnels de santé : l’épuisement dû à la surcharge de travail et l’isolement qui touche particulièrement les libéraux dans leur pratique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)