Je m’installe, me faut-il déjà investir dans une retraite complémentaire ?

Publié le 01/03/2019
À l’âge où les généralistes s’installent, ils pensent rarement aux revenus qu’ils toucheront durant leurs vieux jours. Et pourtant, les syndicats de jeunes médecins sont formels : la retraite se prépare dès le lancement de son activité.
Retraite

Retraite
Crédit photo : GARO/PHANIE

2 644 euros. C’est le montant moyen versé tous les mois par la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf) en juin 2018 aux 69 000 médecins retraités qui y étaient alors affiliés. Un montant qui paraîtra d’autant plus modeste aux yeux de certains qu’il faut lui retrancher divers prélèvements sociaux : Contributions sociale généralisée (CSG), Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), etc. Autant dire que le passage à la retraite donne un sacré coup de hachoir aux revenus du praticien qui n’a pas préparé cette échéance.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)