Je change de lieu d'exercice : quelles formalités remplir ?

Publié le 26/10/2018
S’installer en libéral est souvent une épreuve administrative. Mais quand on change de lieu d’exercice, le pensum peut se transformer en chemin de croix : il faut en effet ajouter aux formalités liées à l’ouverture du nouveau cabinet celles de la clôture de l’ancien. Mieux vaut donc s’y prendre avec méthode.
Carton

Carton
Crédit photo : SPL/PHANIE

Le camion de déménagement est réservé. Les patients sont avertis. Le successeur est trouvé, ce qui n’a pas été une mince affaire... Et bien sûr, le projet d’installation est bien ficelé, avec de nouvelles perspectives particulièrement excitantes. Mais tout est-il bien au clair côté administratif ? A priori, oui. Il est tout de même préférable de faire une dernière vérification, car une faute sur ce plan-là peut coûter cher : le médecin qui travaille sans être tout à fait en règle risque rien de moins qu’une sanction pour exercice illégal de la médecine.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)