Habiter à côté de son cabinet, une fausse bonne idée ?

Publié le 22/11/2019
Vivre à proximité de son lieu de travail pour gagner en temps de transport et en qualité de vie, tel est le rêve de beaucoup de Français... mais pas forcément des médecins ! Pour éviter d'être sans cesse sollicités lorsqu'ils vont chercher leur pain le week-end ou quand ils s'offrent une séance de cinéma, de plus en plus de généralistes préfèrent se loger dans une ville autre que celle où ils exercent. Bon à savoir quand on s'installe. Explications.
Village

Village
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le Dr Christian Sadek a décidé de s’installer il y a bien des années dans un village du Lot (46), à Cazals, 630 habitants. Mais plus le temps a passé, plus son logement s’est éloigné de son cabinet. « Au début, j’habitais à 300 mètres, puis à 600 mètres... Aujourd’hui, j’habite à 6 km de Cazals, à la bordure d’un autre village ! J’y suis un citoyen plus anonyme même s’il m’arrive de répondre à des urgences dans mon voisinage, comme cette voisine venue me tirer de la piscine car son mari était en train de faire un infarctus ! »

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)