Généraliste salarié ou en exercice partagé, comment ça marche ?

Publié le 29/11/2019
Mesure d’urgence du plan « Ma santé 2022 », la création de 400 postes de médecins généralistes dans les « territoires fragiles » se met doucement en place – 80 auraient pour l'heure trouvé preneurs selon la DGOS. Opérationnel depuis le mois de février, le dispositif vise à attirer les jeunes généralistes, dans les territoires sous-denses, dont « les quartiers prioritaires de la politique de la ville ».
Généraliste

Généraliste
Crédit photo : GARO/PHANIE

Il s'agissait d'une mesure phare de Ma Santé 2022, grande réforme santé du quinquennat, annoncée en grande pompe en septembre 2018 par le président de la République. La création « en urgence » de 400 postes de généralistes salariés ou a exercice mixte dans les zones sous-denses devait permettre de lutter contre la désertification médicale. « Je fais le pari que cette mesure exceptionnelle sera attractive parce que nous constatons que les jeunes générations sont davantage en demande d'un exercice collectif, parfois salarié », affirmait alors Emmanuel Macron.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)