Êtes-vous prêts à gérer les petites urgences ?

Publié le 14/06/2019
Même s’il n’est pas urgentiste, le médecin généraliste peut être sollicité pour une prise en charge vitale ou de premiers secours. Y être préparé, gérer le stress et assurer pendant l'intervention exigent des compétences techniques et un savoir-être qui, s’ils sont transmis sur les bancs de l’université, ne sont plus forcément des certitudes au cœur de l’action.
Généraliste et malette

Généraliste et malette
Crédit photo : GARO/PHANIE

« Un accident de la route à proximité du cabinet m’a poussée à réagir vite. J’ai tout de suite délégué l’appel au SMUR et de mon côté j’ai essayé un premier diagnostic de la personne incarcérée dans la voiture. Je me suis assurée qu’elle n’avait pas perdu connaissance, qu’il n’y avait pas de grosses fractures et que son pouls était régulier. Et puis je ne l’ai pas lâchée jusqu’à l’arrivée des secours », explique le Dr Barbara Traitin installée récemment à la Chapelle d’Armantières (Nord). 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)