Témoignages

En libéral, pourquoi pas ? Mais pas n’importe comment !  Abonné

Publié le 18/01/2013

S’installer en libéral ? La question ne lui a même pas effleuré l’esprit. C’était une évidence. « J’ai toujours rêvé de devenir médecin de famille », se souvient Sabine, actuellement en deuxième année d’internat à Nancy. Une envie écornée, selon elle, par la « galère » administrative. Pour Baptiste, qui vient de terminer son internat en banlieue parisienne, « c’est assez tendu » de s’installer tout de suite après. « Je ne connais pas encore le réseau de soins. Mais, à terme, j’ai envie de m’installer », assure-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte