Embaucher un assistant médical, une bonne affaire ?

Publié le 27/09/2019
Les premiers assistants médicaux vont faire leur entrée dans les cabinets médicaux. L'avenant 7 paru cet été prévoit d'aider les médecins à financer leur recrutement de ce nouveau métier chargé de délester les médecins de certaines tâches administratives et soignantes. Les pouvoirs publics tablent sur la création de 4 000 assistants sur le territoire d'ici à 2022. Mais le dispositif devra d'abord gagner la confiance de la jeune génération de médecins, refroidie par les contreparties demandées aux candidats à l'embauche.
Assistante médicale

Assistante médicale
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Depuis l'avenant 7 signé en juin et l'arrêté publié mi-août au Journal Officiel, les médecins généralistes et spécialistes libéraux exerçant en groupe et à tarifs opposables peuvent bénéficier d'une aide financière de l’Assurance maladie pour recruter un assistant médical.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)