Comment rester bien informés

Publié le 21/12/2018
Fils d'actualité et alertes des institutions sanitaires, communication des laboratoires, journaux et newletters de la presse professionnelle et générale... Les jeunes médecins ne manquent pas de sources d'information médicale. Il leur faut faire le tri entre tous ces canaux d'information en fonction de leur utilité pratique.
tablette

tablette
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

« Tous les jours, je lis entre 20 et 30 mn d’informations professionnelles », assure cette jeune médecin. Dès le début de son activité professionnelle, dans la foulée de son installation, le généraliste doit suivre le fil de l’actualité. Trois niveaux de lecture s’offrent à lui : les alertes sanitaires, les recommandations institutionnelles, et les informations relatives à l’actualité médicale.

Le médecin de famille doit faire un minimum de sélection s'il ne veut pas crouler sous les news, alertes, tweets, ou autres signalements chronophages.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)