Comment gérer l'accueil des patients précaires ou sans papiers ?

Publié le 21/02/2020
L'accueil des patients précaires ou sans papiers en consultation relève d'une pratique très différente de l'exercice habituel de la médecine générale. Les pathologies rencontrées, physiques ou psychiques, ainsi que la situation sociale du patient et de ses droits demandent des connaissances et une prise en charge spécifiques.
.

.
Crédit photo : GARO/PHANIE

« Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera », dit le serment d'Hippocrate. Lorsqu'il s'agit de patients précaires, le jeune médecin remplaçant ou installé peut cependant faire face à certaines difficultés administratives, sociales, humaines...

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)