Comment devenir un as de la nomenclature

Publié le 01/06/2018
Comment épauler les médecins en début d'exercice afin qu'ils se familiarisent avec la nomenclature ? La codification des actes ne nécessite pas de compétence particulière mais de la mémoire, des outils et de l’expérience. Leçon de chose en quatre 4 temps !
Nomenclature

Nomenclature
Crédit photo : BURGER/PHANIE

« Sincèrement, devenir un as de la nomenclature… non, rigole le Dr Marie Brosset, porte-parole du syndicat REAGJIR et installée en libéral depuis un peu plus de deux ans, mais il y a des feintes et l’expérience. » Cet autre jeune médecin de ville d’ajouter : « Moi je n’ai pas de problème ; en gros je n’utilise que 4 codes : G – VMD – MEG – VMU ; ils sont prérentrés dans la feuille de soins électronique et voilà ! Pour les actes occasionnels par contre c’est vite fastidieux, » continue-t-il, soudain hésitant et silencieux face à la feuille blanche !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)